Sonic/RPG
Annonce importante !
Ce forum a été déserté !
Je te propose de visiter ce forum créé par l'un des admins, mais il n'y en a plus ici !
http://mobiusland-rpg.forumgratuit.org/

Sonic/RPG

Forum RPG sur l'univers de Sonic
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partenaires
MARVELLOUS
Derniers sujets
» Rpg fiche de personnage
Ven 21 Mar 2014 - 14:54 par Amy Rose

» Somberblue (surnom) the Hawk [EN COURS] donner déjà voter av
Ven 21 Mar 2014 - 14:29 par Amy Rose

» Un sujet étrange+ sondage
Ven 21 Mar 2014 - 14:17 par Amy Rose

» Fan de quel personnage
Jeu 20 Mar 2014 - 20:44 par Amy Rose

» Fan de quel personnage
Jeu 20 Mar 2014 - 19:51 par Amy Rose

» Mes hack^^
Jeu 20 Mar 2014 - 18:25 par Amy Rose

» Quelle épisode sonic x
Jeu 20 Mar 2014 - 15:40 par Amy Rose

» Quelle épisode sonic x
Jeu 20 Mar 2014 - 14:54 par Amy Rose

» Quelqu'un par là ?
Mer 19 Mar 2014 - 21:29 par Wince

Navigation
 Index
 Membres
 Profil
 Rechercher
 Fiches
 News


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 34 le Mar 3 Juin 2014 - 1:09

Partagez | 
 

 Elysha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Elysha   Dim 13 Juin 2010 - 20:45

FICHE DU PERSONNAGE


NOM : De son vrai nom Laudone (Laoudone), mais elle vous en donnera un autre o/
PRÉNOM : Elysha
ÂGE : 20 ans
SEXE: féminin
LIEU DE NAISSANCE : Station square (Banlieue)
EMPLOI | OCCUPATION : Mercenaire
RACE : Renarde


CARACTÈRE :

Avec Elysha, c'est tout ou rien. Elle est... plutôt vulgaire, et veut faire croire qu'elle a les personnes lâches et/ou renfermées en horreur. Elle adore ce qui fait beaucoup de bruit et ce qui s'accorde avec son style vestimentaire assez spécial. Il faudrait avoir beaucoup d'influence sur elle, ou avoir une poigne d'acier pour la forcer à mettre une robe. Sauf, peut-être, si elle est noire avec des tas de signes mystérieux, ou des flammes et des têtes de mort. Elle possède une mémoire d'éléphant, et serait capable de vous réciter trente pages d'un bon livre d'action ou des dialogues entiers d'un film d'horreur... en rotant. Les insultes forment son quotidien, en toute politesse. Elle adore se battre, et tuer ne lui laisse aucun remord lorsque c'est une nécessité pour sa sécurité. Elle est également excellente en informatique et pourrait vous pirater n'importe quoi... Aimant énormément l'aventure, elle accepte n'importe quelle mission, à condition qu'elle soit grassement payée. C'était encore mieux si c'était gardé par des tas de soldats du gouvernements armés jusqu'aux dents. Elle s'est d'ailleurs forgé une petite réputation confortable. Black Fox, la Réprouvée.
Mais son passé l'a tout de même énormément marqué. Elle n'est pas sans-cœur, et, même si elle ne voudra jamais se l'avouer, extrêmement sensible. Elle s'est également instauré un certain sens de l'honneur. Elle peut devenir une amie indéfectible, fidèle et loyale pour l'éternité. Très secrète, elle ne vous donnera peut-être même pas son véritable nom. Elle ne montrera également jamais son dos, autant dire, elle est allergique à la plage et à la piscine, plus particulièrement aux maillots de bain découvrant ses affreuses cicatrices.

En résumé : Désagréable, capricieuse, vulgaire, bagarreuse, déterminée, secrète, sensible, rancunière, fidèle, excellente mémoire, renarde d'honneur.

PHYSIQUE :

C'est une renarde noire, affublée de mèches ainsi que d'une longue chevelure rousse. Sa longue queue souple est blanche au bout, tache séparée du noir par un anneau de fourrure rouge. Son museau est tout blanc avec de fines et longues « moustaches », et un tout petit nez triangulaire noir et brillant. Sa tenue préférée se compose d'un bustier noir, d'un pantalon noir motifs flammes, d'un long manteau gris laissant son ventre à découvert, et de mitaines noires sanglées aux poignets. Elle porte toujours des chaussures à grosses semelles bien dures, et souvent à bouts ferrés. De manière générale, elle s'habille le plus souvent en noir, gris, rouge et orange. Elle possède des yeux fins aux iris jaunes, pétillants constamment de plaisir ou de rage de vaincre. Ses oreilles sont ornés de tonnes de percings, tellement qu'on se demande comment elles peuvent ne pas tomber sous leur poids.
Elysha a une taille humaine, bien que plus petite et fine que la moyenne, ce qui est pratique pour son métier. Sa finesse cache malgré tout une assez grande force physique pour sa taille, ainsi qu'une vitesse et une agilité indéniable. Ses abords ronchons et désagréables cachent un charme exotique mais bien dangereux.
Son arsenal fait quasiment parti d'elle-même, et elle ne se promène jamais sans armes.
Dans son dos et sur ses épaules, de longues cicatrices témoignent de son passé tragique.

Spoiler:
 

HISTOIRE :

Pour une mercenaire, vous imaginez déjà une histoire tragique, beaucoup de sang, et pourquoi pas quelques morts.
Vous ne serez pas déçus.
Oh, pourtant, les parents avaient l'air si gentils. Toujours le mot pour rire, et d'une grande politesse, bien que parfois assez... vulgaires. On leur pardonnait tout si facilement... Mais il faut croire que tout le monde a une face cachée. Un jour, ils eurent une mignonne petite fille. On aurait pu penser qu'ils étaient heureux. Peut-être même qu'ils l'étaient. On venait souvent les visiter. Ils ne parlaient que d'elle...
Et puis, ils laissèrent leurs amis venir moins souvent. Ils étaient occupés, ou bien travaillaient tard, ou inventaient n'importe quelle excuse. Quand on réussissait à les convaincre de nous inviter chez eux, personne ne voyait plus la petite. Soit-disant, elle était chez des amis, ou bien encore ailleurs, pour ne pas nous déranger, bien que personne ne trouvait aucune objection à ce qu'elle reste avec eux...
En vérité, plus la petite fille grandissait, moins ses parents s'occupaient d'elle. Bientôt, elle dût prendre son repas dans le frigo, grimper sur la chaise et le manger froid, comme ça, puisqu'ils ne lui avaient pas expliqué comment marchait le four, ou même le micro-onde. C'était à peine si elle savait pourquoi l'eau coulait du robinet. Et que dire de sa scolarité... Elle ne dépassa pas le CE1. Non pas qu'elle était mauvaise, elle apprenait même très vite et n'oubliait jamais, mais ses parents ne la laissèrent tout simplement plus sortir. Et puis, ça coutait trop cher, selon eux. C'était de pire en pire. Pendant qu'elle restait seule à la maison, elle devait faire le ménage et surtout, ne pas se montrer à la fenêtre. Qu'aurait pu penser les gens ? Un couple qui laisse leur petite fille seule, enfermée chez eux pendant les jours d'école... En revenant, les parents devaient voir la table prête, la petite aux fourneaux et la télé réglée sur leur émission favorite. Et moins ils en faisaient, plus ils devenaient violents. On passa bientôt de la baffe aux coups de ceinture pour une assiette cassée. Et que dire quand ils étaient saouls !... Elle se disait bien que ce n'était pas normal. Mais que pouvait-elle faire, à son âge, contre deux adultes ?... Il fallait attendre. Oh, et puis, c'était devenu hors de question de lui acheter quoi que ce soit, pas la moindre chaussure, pas la plus petite peluche. Elle déambulait souvent pieds nus, avec une robe trop petite ou un T-shirt trop grand abandonné par ses parents. Alors un lit, vous pensez... Elle n'avait que le canapé, et aucune couverture. Mais malgré tout, elle désobéissait souvent à l'ordre de ne pas se montrer à la fenêtre. Après tout, personne ne pensait à regarder en l'air, au deuxième étage d'un petit immeuble de banlieue... La vue d'enfants babillant en souriant à leurs parents lui donnait parfois des envies... meurtrières. Combien de fois ne s'était-elle pas trouvée dans la chambre, un couteau à la main, pendant que ses parents dormaient ? Et combien de fois avait-elle secoué la tête, et avait-elle rangé son arme à sa place avant d'aller à la fenêtre ? C'était bien trop dur...

Mais il y avait des limites à tout ce que pouvait supporter la pauvre jeune fille. Un jour, son père revint du travail, s'attendant à trouver le dîner prêt, le sol impeccable, le linge étendu dans la salle de bain et les meubles dépoussiérés. La table était nue. Rien dans la salle de bain. Seulement Elysha, fermant la fenêtre à toute vitesse et s'appuyant dessus, apeurée. Furieux et affolé, le père projeta la renarde à l'autre bout de la pièce et put voir un jeune couple en bas de l'immeuble, regardant en haut avec inquiétude. Il se retourna. Sa fille reculait, respirant avec difficulté. Lui, il avança et décrocha une lanière de cuir du mur. La spéciale, celle avec le crochet au bout. Elle n'eut que le temps de se retourner pour ne pas être défigurée. La douleur explosa dans son dos, et elle s'effondra au sol. Elle sentit quelque chose appuyer sur son épaule, la clouant au sol. La chaussure de son père.
Et il recommença. Encore.
Et encore.

Elysha se rendit compte qu'il avait laissé la porte ouverte. Une issue. Elle devait se lever... Elle réussit à se tordre le cou pour mordre la cheville de son père de toutes ses forces. Il hurla et recula en sautillant sur une jambe. Elle se leva et courut en haletant et titubant jusqu'à la porte, descendit les escaliers en se mordant la joue, s'efforçant de ne pas regarder en arrière. Elle ne voyait pas le sang couler derrière elle. Dehors, il faisait nuit, et le couple avec qui elle avait discuté était déjà parti. Ils avaient eu peur des cris, et étaient partis appeler la police. Elysha crut être abandonnée. Elle se remit en marche tant bien que mal, sans savoir où elle allait. Juste le plus loin possible.

Elle n'en pouvait plus. Il n'était pas parti à sa recherche. À cette heure-ci, il n'y avait personne dans les rues, et les rares passants ne la regardaient pas ou s'éloignaient en criant. Elle détournait le regard et se faufilait dans les ruelles, laissant une traînée sanguinolente derrière elle. Elle préférait ne pas savoir dans quel état se trouvait son dos. Épuisée, la vue trouble, elle trébucha et s'effondra à terre. Elle ne pouvait plus se relever. Elle ne voulait plus. Elle allait mourir ici, seule, possédant uniquement ce qu'elle avait sur le dos, dans la rue. et personne ne se souviendrait d'elle en bien.

Ce ne fut qu'au petit matin, toujours étendue par terre, respirant faiblement, que deux pieds s'arrêtèrent devant elle. Deux immenses pieds, d'ailleurs. Le propriétaire de chaussures taille 52 s'accroupit, mais la renarde ne daigna pas lever le tête. Elle n'en avait de toute façon pas la force. Elle entendit vaguement quelqu'un parler et cligna des yeux, histoire de confirmer qu'elle était encore vivante. L'homme se mit à jurer. Comment allait-il porter cette fille avec un dos haché menu ? Il va falloir que tu y mettes du tien, dit-il. Il la prit doucement par les épaules et l'aida à se mettre à genou. Il valait mieux ne pas tenter de s'asseoir tout de suite. Elle put remarquer que l'homme était vraiment très musclé. Elle pouvait maintenant voir les boutons de sa chemise prêts à sauter sous la pression des pectoraux en-dessous. C'était un hybride taureau, aussi, avec des cornes majestueuses sur la tête.

-Je vais te porter sur mon dos, accroche-toi, ça va aller. Tu veux vivre, non ?

Encore dans les vapes, Elysha hocha la tête. Elle s'obligea à s'accrocher, physiquement et mentalement, de toutes ses forces. Oui, elle voulait vivre. Peu importait où il l'emmenait. Rien ne pouvait être pire que ce qu'elle avait vécu.

Son état se dégradait petit à petit. Les blessures s'étaient sûrement infectées. Elle avait la tête posée sur l'épaule du taureau et s'efforçait de respirer calmement. Elle ne voyait plus rien et entendait comme dans une tempête de neige. Elle entendit qu'on discutait, qu'on la changeait de position. On la confiait à quelqu'un d'autre.
Et elle perdit connaissance.

Elle se réveilla dans un endroit inconnu, couchée sur le ventre, le nez dans un oreiller. Il y avait une couverture sur ses jambes. Elle ne bougea pas. Elle avait bien trop peur.

-Oh. Tu es réveillée. Comment te sens-tu ?

Raté. Maintenant qu'il posait la question... Elle avait toujours mal, mais plus autant. La douleur se contentait d'une plainte sourde au milieu de son dos.

-Qu'est-ce que...

-On ne pouvait pas te confier à un hôpital, tu garderas sûrement des cicatrices. Mais elles ne te gêneront pas, ne t'inquiète pas.

Elle ne comprenait pas. Pourquoi s'occupait-on d'elle ainsi ? Elle n'avait été qu'une esclave tout le long de sa vie. Et ces étrangers la traitaient mieux que ses propres parents ? C'était difficilement compréhensible pour elle. Elle n'ajouta pas une parole. L'étranger, qu'elle n'arrivait pas à distinguer, resta silencieux également.

Une routine s'installa chez ces deux étranges personnages. La renarde restait d'habitude couchée toute la journée, et l'étranger, un tigre jaune aux cheveux hirsutes et rouge vif, au torse souvent découvert et barré d'une énorme brûlure, l'aidait à s'asseoir et la faisait manger avec une patience infinie, Elysha étant très craintive au départ.
Tous les matins, ce tigre effectuait quelques exercices physiques, ou quelques mouvements d'arts martiaux. Elysha regardait en silence, curieuse.
Parfois il restait absent toute la journée, et la renarde s'obligeait à faire quelques pas dans la maison, et à imiter lentement les exercices du tigre.
Le soir, celui-ci, qui se présenta comme Alkior, vérifiait l'état de ses blessures et des bandages, les refaisant quotidiennement. Il lui parlait aussi, et racontait ce qui lui passait par la tête. Il désespérait de ne pas entendre la voix de la renarde, paraissant traumatisée.

Ainsi, lorsqu'il l'entendit pour la première fois, il faillit faire tomber sa tasse de café sur le tapis.

-Je veux sortir.

Elle n'en pouvait plus. Elle était restée enfermée pendant des années. Elle voulait sortir et voir ce qu'il y avait dehors, voir tout ce qu'on lui avait interdit. Elle pouvait marcher. Et si on ne l'aidait pas, et bien elle irait toute seule. Avant qu'elle ne trébuche et se casse le museau par terre, Alkior la fit s'asseoir et lui prêta des vêtements d'extérieur, avant de lui tenir la main pour l'aider à suivre.

Ils firent d'abord la connaissance du taureau qui l'avait recueillie. Un géant d'au moins deux bons mètres, aux cornes noires et brillantes, mais l'air étrangement affable, épais comme un tronc d'arbre et fort comme un bœuf, c'est le cas de le dire. Il y avait également un hybride serpent à sonnette vert, silencieux et refermé sur lui-même, bien qu'il daignât lui serrer la main. Il fallut d'ailleurs expliquer à la renarde à quoi ce geste servait. Il s'appelait Protéro et était à peine plus âgé qu'elle. Elle pressentit qu'ils n'allaient pas s'adorer...

Elle posait tellement de questions sur ce qui l'entourait qu'ils l'accompagnèrent ensuite, le tigre et le taureau... un peu partout. Elle goûta une glace pour la première fois, apprit les règles du basket et du foot, fit de la balançoire, mangea dans un restaurant (Bien qu'elle ai carrément essayé d'aller aux cuisines préparer son menu elle-même et tenté de mordre le serveur lorsqu'elle avait fait tomber un verre par inadvertance, croyant qu'il allait la frapper), adressa la parole à plein de gens sans aucune raison... Les quelques semaines de repos lui avaient fait le plus grand bien, et son dos ne la faisait presque plus souffrir. En plus, Alkior avait accepté de la laisser participer à ses entraînements, et la petite renarde se rempluma bien vite.

Six mois plus tard, elle respirait la santé et tout danger concernant sa vie s'était écarté. Bientôt on se posa la question : Qu'allait-on faire d'elle, maintenant ? L'équipe voulait essayer de l'intégrer dans l'organisation, mais Alkior s'y opposait fermement. Il ne voulait pas la mêler aux affaires des mercenaires. Elle était jeune, elle pouvait y échapper. Le taureau, le chef, se contentait de hausser les épaules. Après tout, c'était son choix, non ?

GoldTiger ne pouvait pas s'y résoudre. Il se contentait de lui apprendre à se battre et à utiliser diverse armes. Rien que le fait de les fréquenter la mettait en danger, autant qu'elle sache se défendre. Elle apprenait vite et devint rapidement une combattante et une tireuse hors pair. Mais il revenait parfois blessé, restait parfois absent des jours entiers. Il dut lui avouer la vérité, le fait que l'organisation dont il faisait parti était un groupe de mercenaires, de parias, de rejetés de la société obligés de louer leurs services d'espions et d'assassins pour vivre. Elysha ne vit là que le fait que ses amis se fassent blesser sans qu'elle ne puisse rien y faire. Elle avait seize ans, elle pouvait les aider. Et si elle était tuée, eh bien, ça serait en sauvant ceux qui lui étaient chers, et de toutes façons, quand on est mort, on est mort. Alkior sentit qu'il avait échoué quelque part. Elle avait choisi le mauvais côté.

En quelques années, elle était devenue l'un des meilleurs éléments de l'entreprise, du gang ou de je ne sais comment on pourrait appeler ça. Elle était devenue sa véritable famille, elle lui avait donné un appartement, et de quoi s'acheter à manger presque tous les jours. Bien sûr que c'était dangereux. Mais c'était tellement amusant. Et puis, elle ne s'inquiétait pas vraiment, ses presque frères, les membres de l'organisation, revenaient toujours vivant.
Ou presque.

Une mission en équipe, GoldTiger, BlackFox, GreenSnake alias Protéro et OrangeLion, Glyf, arrivé après Elysha, du même âge qu'elle. Un type sympa et plein d'entrain.
Ils n'avaient été que trois à revenir.

-Goldtiger... Alkior est mort.

Elle était repartie en arrière. Sur le moment. Sombre, furieuse, glaciale.
Pour descendre les assassins de son ami.
Elle était revenue. Entière, bien que claudicante et sanguinolente, mais souriant férocement.

Le lendemain, l'assassinat d'une dizaine de trafiquants de drogue et de quelques civils totalement étrangers au service avait fait le tour des médias. Sans que personne ne puisse retrouver qui en était l'auteur.
Excepté les mêmes trafiquants de drogue, quelques mois plus tard.

Protéro, Glyf et Elysha s'étaient tous les trois liés d'amitié, quoique la relation entre la renarde et le serpent se rapprochaient plus d'une véritable compétition, et il arrivait qu'ils sortent tous les trois. Je ne vous raconte pas la fois où ils ont essayé d'acheter une robe à la rebelle et qu'ils se sont fait arracher le museau par la boule de griffes. Ou bien les séances de cassage entre Protéro et Elysha.
Ainsi étaient-ils tous les trois hors de la base, seulement pour passer un peu de temps entre ados, car ils en étaient toujours, malgré tout.
C'est pour cela qu'ils furent atterrés lorsqu'ils rentrèrent au quartier général, transformé en véritable forteresse. La demi-douzaine de combattants restés à la base luttaient contre une véritable invasion, et certains étaient déjà morts. Le taureau tenait un Vulcan minigun dans chaque main, il ruisselait de sang mais ne cédait pas un pouce de terrain.
Puis tout s'accéléra.
Il hurla quelque chose, mais Elysha ne l'entendit pas. Vous ne le voyez pas ? Il est blessé, il faut l'aider, lâchez-moi ! Mais les deux jeunes hommes avaient déjà empêché la renarde de se jeter dans la trajectoire des tirs, et la tirait en arrière, alors qu'elle se débattait et hurlait. Glyf serrait les dents. Il leur hurlait de s'enfuir, de se cacher loin. Mais pour l'instant ils devaient s'en aller. Ils ne pouvaient rien faire.
Rien du tout.

Ils réussirent à rejoindre une des planques secondaires de l'organisation, presque abandonnée, réservée en cas de coup dur, au prix d'une balle logée dans l'épaule du jeune lion. Personne ne pouvait savoir où ils étaient. Ils passèrent plusieurs jours cloîtrés là-bas, dans un silence de mort, Elysha profondément marquée, tremblante, angoissée. Elle avait bien compris de qui il s'agissait. C'était de sa faute. Elle avait agi trop vite, et maintenant c'était à leur tour de se venger. Les trois rescapés décidèrent de partir dès le lendemain. Ils ne pouvaient pas risquer de rester trop longtemps ici. Ils ne pouvaient pas non plus rester ensemble. Si l'un était repéré, il était trop facile de le suivre pour qu'il mène aux autres. Alors ils joignirent leurs mains et se promirent de se retrouver un jour, plus tard, lorsqu'il n'y aurait plus aucun danger.

Ce départ marqua beaucoup plus la jeune renarde qu'elle ne l'aurait pensé. Elle se mit à errer dans les rues, sans savoir où elle allait, ni pourquoi. Des tas de questions se bousculaient dans sa tête. Pourquoi des gens vivaient-ils comme elle ? Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire maintenant ? Elle ne savait que se battre. Elle n'avait nul part où aller.

Mais elle se reprit en main. Elle investit l'ancien appartement d'Alkior, et réfléchit. Elle décida de redevenir mercenaire, chasseuse de prime, mais de travailler en solo. Gérer l'argent s'il y en avait, tout ça, c'était nouveau, mais on l'avait déjà dit, elle apprenait vite. Elle pouvait même voler quelques gros billets chez quelques gros criminels que personne ne regretterai en cas de panne. Elle s'instaura quelques principes. Jamais, ne jamais tuer quelqu'un sans en être totalement obligé. Ne s'attaquer qu'à des criminels. N'accepter que les gros poissons. Ne jamais se faire repérer.

BlackFox allait se faire connaître.

POUVOIRS ET ARMES :

Deux longs poignards, deux Desert Eagle argenté dans un harnais accroché à ses cuisses, avec quatre chargeurs de neuf balles et une dizaine de couteaux de lancer pouvant être accrochés à ses bras et à ses jambes. Tout cela compose son artillerie minimum. L'armurerie de la base est très complète, du poignard au bazooka. Elle peut y accéder comme elle en a envie, vu qu'elle est devenue déserte.

Pour son physique, on peut dire qu'elle est très rapide et agile. Elle s'est concentré sur ça en comptant sur ses armes pour palier son manque de force. Elle est malgré tout plus endurante qu'un homme entraîné. Elle compte également beaucoup sur son ouïe.

Elle ne dispose d'aucun pouvoir magique.

AUTRES : Doublette de Blanche.


Dernière édition par Elysha le Ven 11 Mai 2012 - 13:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Green

avatar

Féminin
MESSAGES : 642
AGE : 21
LOCALISATION :
PERSONNAGE(S) : Green

INFOS SUR LE PERSO
OBJETS OBTENUS:
POUVOIRS & ARMES:

MessageSujet: Re: Elysha   Mar 15 Juin 2010 - 15:47

Oulah, ça va pas être dur de gérer tous ces comptes en même temps ? Oo
'Fin bref, je valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Elysha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sonic/RPG :: Général :: Fiches et Demandes :: Fiches validées-