Sonic/RPG
Annonce importante !
Ce forum a été déserté !
Je te propose de visiter ce forum créé par l'un des admins, mais il n'y en a plus ici !
http://mobiusland-rpg.forumgratuit.org/

Sonic/RPG

Forum RPG sur l'univers de Sonic
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partenaires
MARVELLOUS
Derniers sujets
» Rpg fiche de personnage
Ven 21 Mar 2014 - 14:54 par Amy Rose

» Somberblue (surnom) the Hawk [EN COURS] donner déjà voter av
Ven 21 Mar 2014 - 14:29 par Amy Rose

» Un sujet étrange+ sondage
Ven 21 Mar 2014 - 14:17 par Amy Rose

» Fan de quel personnage
Jeu 20 Mar 2014 - 20:44 par Amy Rose

» Fan de quel personnage
Jeu 20 Mar 2014 - 19:51 par Amy Rose

» Mes hack^^
Jeu 20 Mar 2014 - 18:25 par Amy Rose

» Quelle épisode sonic x
Jeu 20 Mar 2014 - 15:40 par Amy Rose

» Quelle épisode sonic x
Jeu 20 Mar 2014 - 14:54 par Amy Rose

» Quelqu'un par là ?
Mer 19 Mar 2014 - 21:29 par Wince

Navigation
 Index
 Membres
 Profil
 Rechercher
 Fiches
 News


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 34 le Mar 3 Juin 2014 - 1:09

Partagez | 
 

 chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Armadillio Finstev

avatar

Masculin
MESSAGES : 56
AGE : 24
PERSONNAGE(S) : Armadillio Temudjin Finstev

MessageSujet: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Dim 9 Jan 2011 - 23:09

Quelque part, au fond de la jungle nommée "Frog forest" par les occidentaux, plus connue sur le terrain même sous le nom de Champa Nguyen, un type de république sans gouvernement fort, traversé par les jungles et bordé par le plus grand océan de la planète.

Lanoï Penh. 17 heure.
Le coyote reprit lentement ses esprits. Quelqu'un lui versa brusquement de l'eau froide sur la poire. Il cligna des yeux, s'ébroua, et empoigna l'épaule du suspect. Ce n'était là qu'une jeune fille, une coyote elle aussi, qui, dans sa grande maladresse, avait fait choie en passant un pot de fleur. Devant son regard indifférent, le coyote la laissa repartir en la repoussant dans l'embrasure de la porte. Il laissa retomber sa tête sur le bureau.
Bom.
Mais, tout bien réfléchis, il avait tellement chaud que cette bouffée de fraîcheur inattendue lui avait fait plus de bien que de mal. Il ramassa le vieux torchon, suspendu à ce vieux tuyaux d'eau courante qui n'avait jamais marché, et se ré-essuya le visage.
Il était gêné d'être autant plein de sueur. Mais probablement, il rêvait.
Cet endroit, ça sentait le pays de son grand-père maternel. Impossible qu'il y soit pourtant.
Il se leva en titubant. Ouvrit la porte. Deux coyotes attendaient là, son rêve devait continuer. Il toucha la tête de l'un d'eux, celui qui fumait une cigarette âcre de Lanoï Pehn. Sans douceur. Celui-ci crut qu'il ne pouvait plus marcher, et l'empoigna par le bras.

- Oh, ruoulà tai họacua nhân loại!

- Je n'ai pas bu.

Cependant, il avait raison, l'alcool restait un fléau pour l'humanité.
Ils le firent descendre les escaliers de la maison sur pilotis, et le firent s'asseoir sur un rocher. Pour, une toute dernière fois, s'assurer qu'il ne rêvait pas, il se mit à gratter le rocher avec son coude, sous l'oeil interrogateur des deux autres. Frotter la mousse rugueuse et pourrie lui irrita le bras. Mais la vision du gris métallique de ce rocher lui évoqua alors quelque chose, et lui fit reprendre ses esprits.

- C-70... C-70 ? Où est-il ?...

Les deux autres ne semblaient pas comprendre ce qu'il disait. Celui de gauche lui proposa une cigarette. Il fit un signe négatif de la main, et jeta un coup d'oeil aux alentours. Il y avait une autre maison sur pilotis, juste à côté de celle qu'il venait de descendre. Des cris commencèrent à résonner, dans le lointain. Apparemment, ça faisait rire les deux coyotes. Mais ça ne provenait pas des habitations.
Le coyote grimpa les escaliers d'une autre maison et ouvrit la porte à la volée.
Pas de C-70. Juste un vieux coyote, d'environ une cinquantaine d'année, au crâne dégarni, en chemise blanche. Il sourit et posa un pistolet sur le bureau.

- Ah, tu vas mieux.

Il fit signe à Armadillio de s'asseoir. Il repoussa la porte, et, en tirant la chaise, vu qu'un matelas, dans le fond de la pièce, servait de lit à une femme et à ses deux enfants. Les enfants dormaient, pas la mère. Peut-être était-ce l'épouse du vieil homme. Il ne savait pas.

- Où est-ce que nous sommes ?

- Dans ma modeste maison. Le dieu protecteur t'as apparemment fait tomber dans les pommes pas loin de Diem Kvaynâm, la région de campagne où se trouve ma maison. Tu n'as pas des mains d'homme paysan. Tu viens de Lanoï Penh ?

Armadillio, sans répondre, reluqua son fusil, dans le coin de la pièce. Est-ce que c'était le vieil homme qui en avait extrait le percuteur et le canon ? La protection en plastique avait elle-même était retirée, et ce n'était qu'au chargeur que son arme était reconnaissable.

- Oui.

Il désigna le fusil.

- Mon fils et son cousin ont trouvé ça à côté de toi. Ils pensent que ça t'appartient.

Le vieil homme avait reposé ses mains sur la table. Si jamais Armadillio esquissait un mouvement brusque, il aurait tôt fait de mourir assis à cette table. Il répondit rapidement.

- Non... je crois que ce sont mes agresseurs qui l'ont laissé sur place. Est-ce qu'on m'a trouvé sans personne à côté ?

- Oui. Ils pensaient que tu étais mort.

Rien ne s'était passé comme prévu. Apparemment, il était tombé dans les pommes au lieu de rendez-vous avec C-70.
La fille qui l'avait réveillé plus tôt poussa la porte avec des bols de soupe. Elle en disposa deux sur la table de discussion et retourna dans le lit, au fond, pour se rendormir.
Armadillio renifla. Une soupe Phò. Apparemment trop cuite d'un ou deux jours.
Cela lui indiqua qu'ils étaient bel et bien dans le nord du Cham Nguyen. La porte s'ouvrit alors à la volée, occupant les esprits, les yeux, et l'empêchant de manger l'immonde bouillie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mobius.planete-sonic.com/v3/index.php
Vex

avatar

Masculin
MESSAGES : 21
LOCALISATION : In Your Ass ~
PERSONNAGE(S) : Mon Vexounet <3

INFOS SUR LE PERSO
OBJETS OBTENUS:
POUVOIRS & ARMES:

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Lun 10 Jan 2011 - 21:24

Quelque part, au fond de la jungle nommée "Frog forest" par les occidentaux, plus connue sur le terrain même sous le nom de Champa Nguyen, un type de république sans gouvernement fort, traversé par les jungles et bordé par le plus grand océan de la planète... Mais ce n'est pas ce qui nous intéresse, mes amis. Enfin, l'être qui nous intéresse s'y trouve quand même. Allons y jeter un coup d'oeil... Un loup marchait d'un pas rapide dans cette immense et dense jungle. Découpant les arbres et les lianes qui lui barraient la route, écrasant le moindre animal qui arrivait au mauvais moment et au mauvais endroit. Ce loup qui était naturellement très agressif l'était encore plus ce jour-là. Pourquoi ? Car lorsque qu'on pense être le meilleur de tous et qu'on se réveille après avoir était assommé par quelqu'un, on cherche naturellement à se venger de cet affront. Et par vengeance, je parle de meurtre ou de tuerie. Le loup, nommé Vex, parlait dans sa barbe et ruminait de mauvaises, très mauvaises pensées. Il parlait tout seul de meurtre et surtout d'envie de meurtre. Mais cela ne changeait pas de son habitude, car même à l'état normal il ne pensait qu'à ça. Qu'aux meurtres. Mais nous nous égarons.

Le loup, donc, s'amusait à écraser tous les petits animaux sous ses pieds ou même dans sa main. Car franchement, il était de très mauvaise humeur. Quelques temps avant tout cela, il était tranquillement en train d'égorger quelqu'un dans une cabane en bois à la lisière de la jungle. Un coyote peut-être, tout ce qu'il savait, c'était que la victime avait de longues oreilles et un pelage plutôt noir. Lorsqu'on tue quelqu'un sauvagement, on ne s'intéresse pas trop à l'apparence de la personne qui finit quasiment toujours par être défigurée. Surtout avec Vex qui prend plaisir à griffer et écorcher. Mais peu après avoir commis son crime, il entendit un bruit sourd venant de l'extérieur de la cabane. Cette dernière avait même vibrée mais cela était à peine perceptible. Sauf pour quelqu'un ayant des sens aiguisés comme lui. Il courut donc hors de la cabane pour voir ce qui était arrivé. A chacun de ses pas, le sol en bois était écrasé sous le poids métallique de ses chaussures. Déjà qu'il avait forcé la dose en tuant l'autre, l'intérieur n'allait ressemblait à rien. Arrivé dehors, il regarda vers le ciel, puis à sa droite d'un vif changement de vue et par la gauche d'un vif changement de position. Rien, rien du tout même.


- C'est quoi cette m*rde ?

Ce fut sa seule et unique réaction quand il vit une sorte de silhouette s'approchait en sortant de la jungle. Mais ses souvenirs s'arrêtaient là car juste après, il sentit quelque chose d'assez brutal quelque part sur son corps puis pouf, il s'évanouit et tomba au sol. Ce ne fut qu'en revenant à lui qu'il repensa à tout cela, remarquant qu'il était maintenant dans la jungle et qu'il fallait absolument retrouver la personne qui lui avait fait ce mauvais coup pour l'assassiner. Et oui, la pensée de Vex ne va pas plus loin. C'est donc pour cela que nous le voyons maintenant en train de courir dans la forêt à la recherche d'un lieu quelconque pour exercer sa vengeance vengeresse. Cela faisait quasiment une heure entière qu'il courait. Malgré aucun signe d'épuisement, Vex s'arrêta. Mais cet acte était justifié, il le faisait pour pouvoir mieux sentir l'odeur de chacal qui se faisait de plus en plus proche. Un sourire malin se dessina sur son visage puis il se remit à courir de plus belle.

Il arriva enfin près d'un village. Quelques habitations se dessiner dans le paysage qui lui était offert. Pris d'une envie de meurtre encore plus soudaine, il entra et s'amusa des regards apeurés des futurs décédés. Quelques cris résonnèrent et partir se perdre plus loin. Puis Vex sortit des maisons avec quelques taches de sang en plus, le sourire au lèvre. Un sourire tranquille et heureux. Puis il repartit un peu plus loin. En effet, ce n'était pas un village comme il le pensait mais simplement des gens qui avaient décidés d'habiter à part. Peut-être avait-il eut assez de sang pour se calmer ? Non. Le loup sentait qu'ils n'avaient en aucun cas été impliqués dans son évanouissement. Mais pourquoi les avoir tués alors ? Tout simplement pour le fun. C'est ça d'être un grand méchant psychopathe. Soudain, Vex se mit à rire. Un rire qui montrait qu'il était heureux de son acte. Mais ce n'était pas bien méchant de tuer six ou sept innocents. Vu que vous êtes tous, entre autres, impliqués dans son malheur personnel, bande de méchants.

Et enfin, le jeune loup arriva dans le véritable village qu'il attendait tant. Il s'arrêta, fit quelque pas vers le centre du village et commença à renifler l'air. L'odeur de chacal abondait par ici, l'odeur qu'il avait déjà senti il y a déjà un bon moment. Puis il regarda autour de lui en stoppant son autre action. Ce village semblait légèrement pittoresque. En tout cas, face aux villes du reste du monde. Mais d'un seul coup, le regard de Vex se dirigea vers une certaine habitation. Il s'avança, le sourire aux lèvres, et se mit devant la porte. Il avait senti qu'une personne à l'intérieur était lié à son évanouissement. Mais place à l'action. D'un simple coup de pied bien ancré sur le centre de la porte, il fit voler cette dernière en morceaux. A l'intérieur, les gens semblaient étonnés. Il faut dire que voir une porte exploser et aussitôt de voir qu'il n'y avait personne derrière était très étrange. Puis, les personnes pouvaient aussi entendre un bruit de craquement vers le toit. Mais CRAC, une partie de ce dernier se brisa. Vex tomba sur une sorte de vieux coyote. Il était debout sur lui mais le vieux semblait toujours en vie. Il le ramassa donc et lui brisa la nuque par simple envie. Puis le regard déchainé de Vex se dirigea vers un coyote plus jeune.


- Désolé d'avoir gâché la fête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Lun 10 Jan 2011 - 23:02

A la limite d'une jungle, communément appelée "Frog forest" comme vous l'aurez compris, une renarde bien connue était plantée devant une vieille cabane en bois. Elle entendait des bruits provenant de l'intérieur, indiquant qu'elle était habitée, malgré son état de décrépitude plutôt avancé. On peut se demander ce qu'une renarde des villes peut bien faire par ici. Mais pas une mercenaire ayant reçu une mission au loin. Un peu d'exotisme, ça pouvait pas faire de mal. Cette mission, confiée à Elysha par son gang, consistait à recueillir quelques informations sur un rendez-vous entre deux personnes plutôt suspectes. On n'avait aucun moyen de deviner l'identité, ni même l'apparence de ces cibles, et c'était bien pour cela qu'on avait demandé à la renarde de s'en occuper.

"Trouver deux personnes totalement inconnues en plein milieu de la jungle. Et il paraît que c'est une mission pour moi."

Malgré tout, elle adorait l'aventure, le risque et tout le tralala. Finalement, personne d'autre qu'elle n'aurait pu accepter une mission aussi hasardeuse.

Elle allait toucher la poignée de la porte branlante, mais un léger bruit lui fit tendre l'oreille. En alerte, elle battit en retraite et fila se cacher dans la jungle. C'est un loup qui fit son apparition. Se méfiant de son expression un chouïa sadique, la renarde resta cachée. Ce ne fut pas long pour qu'elle entende des cris étouffés. Tendue, elle empoigna son pistolet, prête à se défendre au cas où. Tiens, et si c'était une des personnes qu'elle cherchait? Afin d'en avoir le coeur net, elle attendit qu'il sorte, apparemment alerté par quelque chose. Pendant qu'il regardait ailleurs, la renarde bondit hors de sa cachette à la vitesse de l'éclair et assomma le loup d'un coup de crosse bien violent entre les deux yeux, vu qu'il s'était retourné entre-temps. Elle s'accroupit et fouilla les poches du loups. Absolument rien, ce n'était pas sa cible. Pas inoffensif, en tout cas. Elle traîna le tueur par le bras et le laissa dans les fougères. Puis elle s'enfonça dans la jungle, à la recherche de ses proies.

Un bon moment après, elle repéra un coyote, debout. Et armé. La renarde l'assomma de la même façon que le loup. Elle se figea en le retournant. C'était le coyote du train! Comment disait-il s'appeler, déjà... Kwarno! Elle pensait bien que c'était une de ses cibles, mais... Elle n'eut pas le temps de réfléchir à fond qu'elle entendit des voix. Profitant de l'excuse, la renarde sauta dans les buissons. Les inconnus emmenèrent le coyote avec eux. Elysha les suivit discrètement, et resta cachée près de leur village.

Presque endormie, Elysha faillit rater l'arrivée d'un certain loup. Curieuse, la renarde s'infiltra dans le village jusqu'à la plus grande cabane. Elle se cacha d'abord derrière, puis grimpa sur le toit quand le loup défonça la porte. Constatant qu'il ne venait pas en visite de courtoisie, elle entra par la fenêtre avec une petite acrobatie, atterrissant avec un grand sourire. Elle s'adressa aussitôt à "Kwarno":

-Salut! Comme on se retrouve! C'est pas toi qui l'a invité, j'espère?


Dernière édition par Elysha le Lun 31 Jan 2011 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Armadillio Finstev

avatar

Masculin
MESSAGES : 56
AGE : 24
PERSONNAGE(S) : Armadillio Temudjin Finstev

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Mar 11 Jan 2011 - 20:10

- Désolé d'avoir gâché la fête.

-Salut! Comme on se retrouve! C'est pas toi qui l'a invité, j'espère?

Beaucoup trop de choses s'étaient passées en même temps. Il vit le loup briser la nuque du vieux coyote, et la renarde qu'il avait vu quelques temps plus tôt dans un train, atterrir par la fenêtre. Le souvenir de l'immonde boucherie urbaine le fit sourire. Mais il était encore bien trop assommé. Les coyotes n'ont pas d'épaisses fourrures pour le servir d'isolateur thermique. Et les images dansaient encore un peu devant ses yeux. Il ferma les yeux, frappa du poing sur la table. Voilà, maintenant tout était plus clair. Sa première idée étant de sortir d'ici. Il avait pu ramasser son pistolet dans l'action : Essra avait attiré le regard de l'individu poilu.
Il enjamba la table brisé, et s'apprêta à sortir de la pièce.

- Je... ne viens pas de ce maison. Et je n'en suis pas l'hôte, Essra.

Un regard en éclair sous son bras lui permit de voir que la coyote avait une chaîne à la patte, qui la raccrochait à la cabane, ou plus probablement à une pierre mise de telle façon à ce que la maison sur pilotis repose son poids dessus. Elle pouvait mourir de faim ou se faire violenter par le premier type qui trouverait la maison, maintenant que le vieil abuseur n'était plus.
Il tourna les yeux vers la porte, et vers le velu canidé exaltant comme une odeur de... chacal.
Armadillio comprit bientôt que l'odeur provenait du bois humide et pourri, et que le loup en avait plein les chaussures.

- Attention, le loup. Il y a deux autres coyote, je crois qu'ils sont armés, dans l'autre maison. Ils ont dû entendre tout ce bruit.

Soit-disant, il s'agissait de proches du père. Le coyote ne leur trouvèrent pas de point de ressemblances, ni d'âges, à proprement parler, "respectifs". C'était supposément des hommes de mains.
Quant au loup, et bien, bien qu'il ne se fasse pas d'illusion sur ses probables préjugés raciaux, il était probable que ce soit un moyen temporaire de sortir de cette propriété en un seul morceau.

- Dis... Qu'est-ce que tu viens faire là ? Et lui, il est avec toi ?...

Il espérait être celui en moins bon état, mais le regard du loup le laissa réfléchir un instant sur ces capacités mentales. On aurait légèrement dit le chien dans Tom & Jerry, celui des années 1950, qui arborait perpétuellement un air franchement assassin. Il ne le fixa pas.
D'ailleurs, l'heure n'était plus à la réflexion. Des coups de feux résonnaient déjà dans leur dos.
Il referma la porte. Le Cham n'était plus en guerre, si ?

- Les murs sont comme du carton. Qui que tu sois, dis, tu n'aurais pas une idée, avant qu'on ne se fasse trouer la peau ?

Plusieurs options s'offraient alors. La fenêtre, ce qui leur permettrait de sortir en catimini, mais qui avait probablement été prévue au cas où la "femme de lit" s'évaderait, le fait de courir comme des excités, directement par la porte, ou bien encore attendre ici, que les gardes ne tombent dans le piège, quoiqu'ils aient probablement des armes automatiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mobius.planete-sonic.com/v3/index.php
Vex

avatar

Masculin
MESSAGES : 21
LOCALISATION : In Your Ass ~
PERSONNAGE(S) : Mon Vexounet <3

INFOS SUR LE PERSO
OBJETS OBTENUS:
POUVOIRS & ARMES:

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Dim 16 Jan 2011 - 13:32

Et enfin, le jeune loup arriva dans le véritable village qu'il attendait tant. Il s'arrêta, fit quelques pas vers le centre du village et commença à renifler l'air. L'odeur de chacal abondait par ici, l'odeur qu'il avait déjà senti il y a déjà un bon moment. Puis il regarda autour de lui en stoppant son autre action. Ce village semblait légèrement pittoresque. En tout cas, face aux villes du reste du monde. Mais d'un seul coup, le regard de Vex se dirigea vers une certaine habitation. Il s'avança, le sourire aux lèvres, et se mit devant la porte. Il avait senti qu'une personne à l'intérieur était liée à son évanouissement. Mais place à l'action. D'un simple coup de pied bien ancré sur le centre de la porte, il fit voler cette dernière en morceaux. A l'intérieur, les gens semblaient étonnés. Il faut dire que voir une porte exploser et aussitôt de voir qu'il n'y avait personne derrière était très étrange. Puis, les personnes pouvaient aussi entendre un bruit de craquement vers le toit. Mais CRAC, une partie de ce dernier se brisa. Vex tomba sur une sorte de vieux coyote. Il était debout sur lui mais le vieux semblait toujours en vie. Il le ramassa donc et lui brisa la nuque par simple envie. Puis le regard déchainé de Vex se dirigea vers un coyote plus jeune.

- Désolé d'avoir gâché la fête.

Puis étrangement, une sorte de femme renarde entra en traversant la fenêtre à l'aide d'une sorte d'acrobatie. Vex la regarda quelques rapides instants avant de détourner la tête tout en remettant son regard de haine vers le jeune coyote. Mais cette fille lui avait occupé les esprits pendant un moment. Il sentait qu'elle avait un rapport avec son évanouissement. Mais comment une fille si faible et frêle pouvait autant lui causer d'ennuis en une seule fois ? Non, ce n'était pas elle, c'était sûrement une folle qui ne savait pas ce qu'elle faisait et où elle était. Puis il regarda enfin le coyote, ce dernier semblait parler avec la renarde, se connaissaient-ils ? Si oui, cela voudrait dire qu'ils sont tous les deux coupables et qu'il aurait encore plus le droit de leur défoncer la face en l'écrasant avec amour sur le sol pour y encrer la forme de leur futur visage, plein de diverses blessures. Il y avait apparemment une petite conversation, mais le loup n'y prêta aucune attention. Il repensait à leur futur mort, simplement. Lui ? Sadique ? Noooon. Mais une phrase le fit sortir de son doux rêve d'envies meurtrières.

- Attention, le loup. Il y a deux autres coyote, je crois qu'ils sont armés, dans l'autre maison. Ils ont dû entendre tout ce bruit.

D'autres de ces coyotes affreux et stupides qui ne servent qu'à assouvir sa vengeance sur le monde ? Qui sont, de plus, sûrement armés jusqu'au cou ? Qui sont, aussi, tout près d'ici ?! Rien qu'en y pensant, le loup se mit à sourire bêtement et méchamment. Il ne pensa plus à la mort de ce coyote et de la fille renarde. Il pensait maintenant à celle des deux autres coyotes dehors qui étaient sûrement un meilleur défi que ces deux-là. Il dut imaginer approximativement à quoi ressemblait les deux coyotes qui se rapprochaient dehors pour mieux imaginer sa façon de les battre. Il faut toujours faire un briefing avant de faire un massacre. C'est bien connu pourtant. Le coyote voulut lui redire quelque chose, sauf que le loup était déjà perdu dans ses pensées profondes, très profondes. Il leva un doigt vers eux et leur fit un signe voulant dire exactement : " Vous restez là car je reviens dans deux secondes parce que je vais m'occuper des deux gardes et après de vous deux, ok ? " . Puis, d'un bond, il retraversa le toit en faisant un trou de plus et jeta un bref coup d'œil vers le village pour repérer les deux gardes. Il était stupide de recasser le toit alors que la porte était défoncée, mais ça, ce n'est pas notre problème. Il repéra les deux gardes et sauta vers eux. Il atterrit, une jambe sur chaque tête, les obligeant à s'accroupir sous le poids du loup. Là, un sinistre rictus pouvait se faire voir sur le visage du loup. De l'intérieur de la cabane, on pouvait sûrement entendre des cris, des bruits d'os écrasés et un rire sinistre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Dim 16 Jan 2011 - 15:50

- Je... ne viens pas de ce maison. Et je n'en suis pas l'hôte, Essra.

Tiens, c'est vrai qu'elle devait s'appeler Essra en présence du coyote. Et à peu près en présence de tous les inconnus. En tout cas, le coyote était toujours aussi étanche à la plaisanterie qu'un bunker à une crotte d'oiseau. La renarde se contenta de sourire en levant les yeux au cie... au toit. Elle suivit le regard de "Kwarno" et fronça les sourcils en voyant la femme coyote enchaînée. Si elle en avait l'occasion, elle irait la libérer. Discrètement, elle n'aimait pas qu'on dise qu'elle était gentille! Non mais, elle est censée être une tueuse, quand même.

- Attention, le loup. Il y a deux autres coyote, je crois qui sont armé, dans l'autre maison. Ils ont dût entendre tout ce bruit.

Le loup en question avait l'air très content de savoir que deux types armés allaient se ramener. Bon, la renarde aussi était contente qu'il y ai un peu d'action, mais... pas comme ça. Elle l'observa quelques instants, et tourna la tête pour répondre à la question du coyote. Enfin, à demi.

-Mnan, il est pas avec moi.

*Avec la gueule qu'y tire, j'espère bien qu'il saura jamais que j'l'ai assommé...*


Kwarno reposa une question au loup, qu'il ne sembla pas écouter. Celui-ci leur fit un signe qui, apparemment, leur indiquait de rester là, et sortit... par le toit. Original.

-J'admets qu'il a d'beaux yeux, mais j'ai l'impression qu'il va pas m'inviter à dîner maintenant.

Quelques secondes plus tard, des cris et des bruits pas très appétissants se faisaient entendre, accompagné d'un rire qui, pour une raison obscure, lui faisait penser à Dracula. Le sourire à toute épreuve d'Elysha se fana légèrement, mais pensa quand même à en profiter pour détacher la coyote sur le lit en tirant une balle dans le cadenas, qui s'ouvrit tout seul, bien gentiment. La renarde n'hésitait pas à utiliser son pistolet, puisqu'elle avait mis un mini short et que les harnais portant son arme et ses chargeurs étaient bien visibles. Ses poignards l'étaient aussi, évidemment, comme d'habitude. Elle enjamba le rebord de la fenêtre sans plus s'occuper de la prisonnière.

-J'ai l'impression que ça s'rait moi, le dîner... J'te propose de pas attendre qu'il fasse la table et de s'en aller tout de suite!


Dernière édition par Elysha le Mar 19 Avr 2011 - 20:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Armadillio Finstev

avatar

Masculin
MESSAGES : 56
AGE : 24
PERSONNAGE(S) : Armadillio Temudjin Finstev

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Lun 17 Jan 2011 - 20:00

Au loin, plus loin qu'à l'horizon des côtes subtropicales du Cham Nguyen, se trouvait "les îles", plusieurs grandes îles, peuplées de loups. Les explorateurs qui s'y sont aventuré, témoignent tous y avoir vu des barbares anthropophages et particulièrement sanguinaires.
Évidemment, ce n'était qu'une histoire, que les vieilles personnes racontaient aux jeunes coyotes, afin de leur faire peur et pour ne pas qu'ils s'éloignent trop des côtes, si jamais l'envie leur en prenait.
À l'instar des "petits démons des arbres", ce n'était que des mythes. Armadillio le savait.

Néanmoins le double craquement sonore lui fit anticiper son choix.

- J'avais en effet pensé à cette éventualité.

Il pressa Essra de descendre par la fenêtre. Pendant que les bruits continuaient, dans la cour, il ramassa l'une de ses anciennes grenades, qui avait roulé de la poche du vieux coyote au crâne défoncé. Il la dégoupilla, et la mit sans mouvements brusques à côté de la porte. Un sorte de test de ruse sur le loup. Il s'agissait de découvrir à quoi il aurait probablement affaire, bien qu'il approuvât ses agissements jusque là, qui l'avait tiré d'une situation délicate.
Il bondit par la fenêtre. Pas de loup : celui-ci semblait piétiner quelque chose, au loin. En bref, avait mieux à faire. À pas de coyote, il continua sa marche en direction de l'orée de la jungle.

Mais la question, les questions, demeuraient pourtant. Où aller ? Il devait être perdu en plein nord-Cham, ou en plein sud-Cham, ça il n'en avait aucune idée. Le bol de soupe absolument immonde qu'on avait déposé devant lui, et qu'il appréciait plus que tout, lui laissa penser qu'on était dans le nord. La pierre sur laquelle il s'était appuyé semblait être fait de roche très poreuse, on en trouvait surtout dans le centre, dans les monts du Vianams. Et le vieillard avait comme un accent sudiste. Bref, il était perdu.
Il courut et attrapa la silhouette entrevue depuis l'orée. Il s'agissait de la fillette au regard indifférent, qui était devenu craintif. Apparemment, elle avait usé de l'aptitude des coyotes pour se faufiler incognito. Armadillio réfléchit un instant.

- Tu vas partir, en laissant ta mère et tes frères et sœurs ?

Il prit un air sévère. Finalement, il la lâcha et secoua la tête d'un air méprisant. Il avait fait ce qu'il fallait, et celle-ci retournait en direction de la hutte, se sentant coupable.
Au moins, elle devrait déclencher le piège et attirer l'attention du velu, si celui-ci était encore en train de s'occuper des gardes. Si celui-ci se montrait plus rapide, elle serait sauvée.

- Bon, Essra, il s'agit de trouver un centre urbain, au-delà de la jungle. Tel que je connais le Cham, le loup devrait avoir du mal à s'y enfoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mobius.planete-sonic.com/v3/index.php
Vex

avatar

Masculin
MESSAGES : 21
LOCALISATION : In Your Ass ~
PERSONNAGE(S) : Mon Vexounet <3

INFOS SUR LE PERSO
OBJETS OBTENUS:
POUVOIRS & ARMES:

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Lun 17 Jan 2011 - 20:40

Puis, d'un bond, il retraversa le toit en faisant un trou de plus et jeta un bref coup d'œil vers le village pour repérer les deux gardes. Il était stupide de recasser le toit alors que la porte était défoncée, mais ça, ce n'est pas notre problème. Il repéra les deux gardes et sauta vers eux. Il atterrit, une jambe sur chaque tête, les obligeant à s'accroupir sous le poids du loup. Là, un sinistre rictus pouvait se faire voir sur le visage du loup. De l'intérieur de la cabane, on pouvait sûrement entendre des cris, des bruits d'os écrasés et un rire sinistre. Mais nous nous devons de mieux expliquer ce que faisait le fameux loup aux pauvres victimes. Après avoir fait un bond immense pour atterrir sur leur tête, il fit un petit bond en arrière pour pouvoir toucher le sol et d'un vif coup, leur cogna la tête alors qu'ils étaient en train de se relever. Là, il les laissa se relever tous les deux. Il était resté les bras croisés devant eux en souriant méchamment. Les deux coyotes reculèrent dès qu'ils le purent et le dévisagèrent. Ils étaient tous les deux armés, à première vue, chacun d'un simple et tout simple AK-47 sans accessoires supplémentaires. Mais cela était complètement égal pour le loup, vu que ce n'étaient que des jouets pour lui. Un des deux coyotes vida la moitié de son chargeur mais l'habilité du loup lui permit d'en éviter la plupart. Une vint traverser sa joue pendant qu'une autre vint seulement l'érafler. Au contact des deux, il ressentit une douleur immense mais ne broncha pas le moins du monde. Soudain, il se remit à courir vers les deux coyotes, terrorisés et incapable de réagir à nouveau. Il allongea ses bras, chacun d'un côté pour pouvoir frapper leur cou avec. Les deux furent pris par l'attaque, l'un d'eux tomba au sol, se délogeant ainsi de l'emprise de Vex. Alors que l'autre était toujours accroché au bras de Vex. Ce dernier s'arrêta, fit un mouvement de telle manière qu'il puisse lui attraper la gorge. Il le monta à quelques centimètres du haut et il le jeta contre le coyote restant.

Mais ce même coyote, qui avait réussi à se relever, réussit à voir venir l'attaque et l'esquiva. Mais le coyote lancé se mit à crier de douleur. C'est bête, il venait de se faire embrocher ! Quel dommage ! Vex - 1, Coyotes - 0 . Le chacal restant le regarda, il le vit se débattre de douleur, mais lui était incapable de l'aider. Soudain, il se rappela qu'il était en danger. Il retourna son regard vers l'emplacement du loup. Ce dernier était déjà en train de bondir sur lui. Il attrapa habilement la tête du chacal en plein vol et, dans une roulade aérienne, la lui écrasa sur le sol en atterrissant. Là, voyant qu'il était toujours en vie, il commença à lui donner des coups de pied dans le ventre pour l'achever. Cette piètre bataille l'avait amusé, il se remit donc à rire comme un cinglé. Après quelques derniers coups de pieds, il vit qu'il était toujours et encore en vie. Une telle résistance, c'est si rare se dit-il. Mais tout à une fin. Il lui attrapa la gorge tout en levant le poing haut dans le ciel.


- Bonne nuit.

Après en avoir fini avec le faible, mais résistant petit coyote. Il se dirigea vers la maison. Mais son instinct lui désigna une rapide analyse des lieux. En effet, il avait bien mis quelques minutes à tuer les deux coyotes armés. Cela avait laissé le champ libre pour s'enfuir à ses deux autres petits apéritifs. Surtout qu'il n'avait jeté aucun coup d'œil pour vérifier la maison lorsqu'il était occupé à s'occuper des deux chacals. Cela le laissa réfléchir pendant quelques instants, résultat des courses : Aucune importance, il voulait vérifier par lui-même. Il courut vers la porte, y pénétra, regarda autour de lui et vit la grenade. Il n'eut pas le temps de réagir qu'elle explosa. Vex s'envola au loin, enfin pas très loin non plus puisque, avec une chance inouïe, il retomba juste devant les deux "apéritifs". Son corps semblait être blessé, il avait des traces de sang et un trou dans la joue. Il était aussi tout fumant à cause de l'explosion. Mais il était toujours vivant, bien entendu il ne faisait qu'attendre. L'un des deux "apéritifs" voulut s'approcher pour vérifier si il était mort, mais malheureusement...

- J'vous ai manqué ? Ah ah ah ah...
Dit-il en se relevant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Lun 17 Jan 2011 - 22:37

Elysha ne se fit pas prier pour passer par la fenêtre. Elle vivait constamment dans le gore et tout et tout, d'accord, mais il valait mieux ne pas trop chercher les ennuis avec un cinglé sadique. Elle traversa l'espace entre la hutte et la jungle à la vitesse de l'éclair, dérapant entre les fougères pour se retourner et attendre Kwarno. Elle sourit légèrement en voyant le coyote dégoupiller une grenade et la poser près de la porte. Petit cadeau d'adieu pour le grand méchant loup... Il n'allait pas goûter à ses apéritifs avant longtemps.
Le coyote ne tarda pas à la rejoindre, ne tenant certainement pas à se faire charcuter par un loup en colère ou une grenade. Elle le regarda, les bras croisés et un peu impatiente, parler à une petite fille, qui alla se diriger vers la hutte, toute penaude, qu'ils avaient quittés. La renarde la suivit des yeux, en espérant qu'elle allait s'en sortir.

- Bon, Essra, il s'agit de trouver un centre urbain, au-delà de la jungle. Tel que je connais le Cham, le loup devrait avoir du mal à s'y enfoncer.

-Hm-hm, bien sûr. Tu crois quand même pas que j'allais m'enfoncer dans cette idiote de jungle pleine de moustiques sans bon plan, hein?

Elle allait sortir quelque chose de la poche de son mini-short, lorsque la grenade dans la hutte explosa... Pendant un instant, la renarde resta immobile, avec un sourire en coin... Jusqu'à ce qu'elle se retourne et que le nuage de poussière crache un corps un peu noirci à quelques mètres d'elle. La main sur la crosse de son pistolet, elle fit lentement quelques pas, son sourire ayant complètement disparu, concentrée, bien qu'avec le joli trou dans sa joue et l'explosion qu'il venait d'encaisser, elle doutait que le cinglé soit encore vivant.
... FAUX! Le loup se releva en ricanant. Elysha sortit totalement son pistolet avec une célérité qui laissait deviner qu'elle s'exerçait souvent, avant de reculer très légèrement. Elle n'était pas du genre à flancher devant la première apparition glauque et pleine de sang venue.

-Hmf, tu crois qu'tu m'fais peur? À la niche!

... Croyez bien que si ça avait été une grenouille, elle aurait dit la même chose. Défiant le loup de son regard d'ambre, elle ne laissait rien paraître de son inquiétude quant à la résistance de celui-ci. Comment pouvait-il rester debout avec de telles blessures? Ça devenait de plus en plus bizarre.


Dernière édition par Elysha le Mar 19 Avr 2011 - 20:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Armadillio Finstev

avatar

Masculin
MESSAGES : 56
AGE : 24
PERSONNAGE(S) : Armadillio Temudjin Finstev

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Mar 18 Jan 2011 - 20:27

HS- Bon, ça commence à bien faire. Ceci est un coyote et Cela est un chacal. Ce ne sont pas deux termes différents pour la même bêtes, malgré quelques ressemblances moindre sur le plan physique. Ou alors on peut aussi dire que Vex est un chien et Elysha une étoile de mer.-HS

Choquant.
L'effet moyen d'une grenade sur le corps d'un hybride normal étant l'amputation d'un partie du corps ou tout simplement la vaporisation sous forme d'apéricubes (tout dépendant de la distance), comment était-il possible que l'individu velu se soit trouvé propulsé tel l'homme-canon dans les jeux du cirque ?
Était-ce la brusque augmentation de la pression de l'air dans un espace confiné qui l'avait éjecté par l'un de ces nombreux trous dans le toit, tel un fusil à air comprimé dont le loup serait la balle ?
Enfin bref. Il était là. La surprise aurait dû faire sursauter Armadillio, mais celui-ci resta inexpressif tel Chuck Norris sous tranquillisants.
Sa conclusion de l'affaire survint lorsque le toit de la hutte s'écroula, faisant l'apothéose d'un beau spectacle son et lumière. Crac.

- J'vous ai manqué ? Ah ah ah ah...


- Essra. Je crois qu'il s'agit d'un androïde.

Il sortit son pistolet.

- Ça me semble clair à présent. Indestructibilité apparente, yeux atteignant la clarté du laser, "tirades" digne de robots d'Eggman... même le liquide de refroidissement a été prévu pour faire l'illusion et a subit un traitement pour avoir le coloris de l'hémoglobine.

Évidemment, le sang, c'était du vrai, mais le coyote aurait été le dernier du monde à le savoir. Du moins, à ce moment.

Le double-craquement de tout à l'heure... il avait dû s'occuper des deux autres gardes. C'était, pour des coyotes, des individus plus musclés que la moyenne, bien qu'il restent petits et maigres à pleurer, pour un loup. Ils étaient tous deux armés de fusils automatiques, des "Ak-47" ou peut-être des "Mo-47", ce qui se faisait le mieux dans le trafic à la frontière du pays de l'empire Giong, le giong'ho ru'ng, où se trouvaient les chacals.

Il recula un brin et se plaça en diagonal par rapport au loup. Rien n'était plus facile que de s'occuper de deux ennemis côte à côte.

[PS : Cyborg, si tu veux intervenir, c'est le moment !...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mobius.planete-sonic.com/v3/index.php
Cyborgs

avatar

Masculin
MESSAGES : 321
AGE : 22

INFOS SUR LE PERSO
OBJETS OBTENUS:
POUVOIRS & ARMES:

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Sam 22 Jan 2011 - 2:17

Si seulement il savait c'était quoi, la mission...
Je lui en causerais, j'pense qu'il sera pas d'accord pour y repartir.

J'ai perdu Temudjin de vue, rapidement, peu après notre rencontre.
Mais ceci ne concerne pas le journal.

Malgré la visière un peu brisée et l'affichage tête haute souffrant de ce désavantage, je suivais la position, les traces de Temudjin, où ces gens l'avaient emmenés, plus je m'enfonçais dans cette jungle, plus le nombre de mètres me séparant du Coyote se réduisait, arrivé à une certaine distance, j'entendis des coups de feu ainsi que quelques explosions, du combat? Surement...

Entrainant le besoin de foncer vers mon camarade, je courais, malgré la boue, arrivé dans un... Dans des ruines? Impossible! D'après un de mes nombreux scan, ici, il devrait y avoir de la vie! Une communauté!
Je traversais les quelques obstacles, et arriver devant une scène plutôt... Bizarre

Temudjin, Une Renarde ainsi qu'un Loup, je regardais le loup, on aurait dit qu'il avait été à moitié mâché, par des explosions, des balles et des coups...
Je m'avançais, mon fusil fétiche en Main, le M4A1 modèle de l'UMSC...

-Ha, tu as survécu Temudjin, j'pensais t'avoir perdu...

Je hochais la tête en direction de la Renarde et je regardais le loup, avec son sourire et son rire que j'ai entendu avant d'entrer... Je m'approchais, l'arme en main...

-Oh et toi, tu dois être celui qui est à l'origine des bruits... Ha... Un loup, tu sais, y'a une loi, à propos des mecs qui viennent foutre le bordel dans les missions...

Après visite de la conscience, le meilleur à faire était de lui foutre un coup pour qu'il se relève pas, le temps de le traîner dans une taule, ce genre de truc, et surtout pour que je puisse discuter pendant le temps de répit avec Temudjin et la Renarde.
Je m'avançais vers le loup, je lui donnais un coup de pied dans la gueule, le plaqua sur le sol de la plante du pied, fatigué comme il était, je pense qu'il aurait eu du mal à riposter, je pointa mon arme sur son épaule.

-Y'a des crimes qu'on pardonne pas.

Et je tirais une balle dans son épaule, un peu de son sang gicla sur mes bottes, je me dépêcha de faire de même avec l'autre, histoire de lui priver de l'usage de ces bras, et je fini par l'assommer avec un coup de crosse.

-Et PRIE pour que tu te relève pas, sinon je serais forcé de t'achever, et à trois contre un, un loup comme toi ne ferait pas long feu, aussi grande ta folie soit elle!

Une entrée en règle, le village était bien démoli, quelques cadavres, par ci par là... Je me tournais vers Temudjin et la Renarde, rangeant mon fusil.

-C-70 au Rapport, Temudjin, je pense que tu sais pas ce qui t'es arrivé, hein?

Je n'attendais plus qu'il me le demande... La politesse est inclue dans mes codes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armadillio Finstev

avatar

Masculin
MESSAGES : 56
AGE : 24
PERSONNAGE(S) : Armadillio Temudjin Finstev

MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Mer 26 Jan 2011 - 23:27

HS- L'ami Vex m'a communiqué la suite qu'il aurait voulu... Si jamais il était pas tombé dans les pommes ! Autre chose, Cyborg, Elysha, vos couleurs de dialogues sont semblables. ça risque de poser de problème pour la suite.-HS

- C-70 au Rapport, Temudjin, je pense que tu sais pas ce qui t'es arrivé, hein?

Le coyote regarda C-70 d'un air ahuri. Après les multiples événements de ces dernières minutes (pouvait-on parler de minutes plutôt que de secondes ?), celui-ci surgissait de nul part, sans un plis à la veste et sur le pied de guerre. Même le langage d'opération spécial ne manquait pas. Ah. Sa visière était abîmée : lui-même avait une trace à la tête. Ce qui lui laissa penser qu'ils avaient été agressés par les mêmes individus, et de la même façon. Cela passait au second plan.
Il s'agissait maintenant de savoir quoi faire.

Le loup se relevait : son bras se balançait, ayant l'air sans vie : il se l'était probablement cassé dans son incroyable acrobatie. Le coyote continua de lever son arme vers l'individu. Il finit cependant par la remettre dans sa poche, en jetant un regard en biais au (supposé) robot, et s'écarta en direction de C-70.

- Reviens...*Kof*.. Reviens-là, si t'es un homme.

Il finit par s'étaler de tout son long sur la terre, face contre terre, soulevant un dernier nuage de poussière.
Le coyote recentra le sujet.

- Non, en effet, cela reste un peu flou. L'opération n'est pas terminée, mais on a désossé mon arme pour quelques raisons obscures.

En fait, le canon d'Armadillio était quelques mètres derrière, dans la maison effondrée, gisant, telle la vieille canalisation en laquelle on l'avait transformé.
Il continua vers le centre du village. Les deux gardes étaient là, la tête broyée. Du crâne et de la cervelle se confondaient là-dedans, et les insectes y avaient déjà vu leur prochaine rente à vie. Le coyote (encore debout) arracha le fusil AK-47, s'empara du chargeur de son compère et leur fit les poches pour grappiller tout ce qu'il pourrait.

- Nous y v...

Armadillio fut interrompu par un bruit de vrombissement, fort et inattendu.
Un pilier de métal se planta de l'autre côté du village. D'environ deux mètres, avec un terrible bruit sourd, il était apparu, de manière tellement brusque et inopportune que le coyote avait cru halluciner. Puis il reconnut ce type d'objet. Un messager.
C'est donc sans surprise qu'il vit se déclencher la fusée éclairante au sommet du pilier, qui monta à quelques dix mètres au-dessus du sol et redescendit lentement. Le coyote toqua à la paroi du messager. Normalement, un micro avait dû sentir le contact.

- Nama, Nama ?

- Quoi ?

C'était une langue de cette planète, mais totalement inconnu. Un truc très lointain du Cham.

- Your name, Your name ?

La partie supérieur se décrocha soudainement, et faillit tomber sur le coyote. Des signes en hindi se confondaient à l'intérieur. A l'accent et à ce qu'il voyait sur les paroi, c'était à croire que le "messager" était d'origine indienne, ou plutôt du Sher Dindia Kan, le sous-continent de l'autre côté de l'océan.
Un papier sous plastique se trouvait dans l'appareil. Le coyote le sortit.

Citation :
Situation changé. Gouvernement du Sher Dindia envahit giong'ho ru'ng par sud-Cham.
Cham devenu bombe à retardement. CASSEZ-VO

Zero

Le coyote s'empara du papier, le mit dans sa poche et tira la manivelle de l'appareil. L'un de ces "messagers", appareils du tiers-monde pour rétrécir les lignes de communication, avait la propriété de se consumer sur place après quelques seconde après la procédure de destruction (à la manivelle) réalisée.

- C-70 ? Tu n'aurais pas une carte ou une boussole ? Je pense qu'on va devoir partir d'ici rapidement.

Le coyote réfléchissait. Si le gros pays du Sher Dindia s'était servi du Cham pour envahir le Giong, le gouvernement allait supprimer tout ce qui se trouverait sur le terrain, éliminer l'ennemi intérieur et tout ce qui paraîtrait étranger.

- Lis ça.

Il passa le papier à son coéquipier.
Le Cham, après la guerre avec l'occident, était l'un des états d'orient les plus militarisés.
Ils n'étaient pas tombé dans un village, mais dans un poste militaire. Il devait y en avoir des milliers rien que dans leur région. La fille, la femme, ce n'était pas de la famille au vieil homme que le loup avait tué. Le vieil homme était officier.
La frontière au nord du Cham devait être surveillé par une concentration de troupe Pandinoise. Le seul échappatoire serait de foncer droit et en parallèle aux troupes interposées dans le Giong.

- Tu as assez de munition ?

Armadillio commençait à se sentir un brin nerveux. Heureusement que seul le pistolet sorti de sa poche pouvait le prouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mobius.planete-sonic.com/v3/index.php
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   Sam 29 Jan 2011 - 18:05

(HS) Je change ma couleur =) (/HS)

Son pistolet pointé sur l'œil gauche brillant du loup décidément très coriace, Elysha évaluait ses chances de l'achever. Après tout, il avait quand même un beau trou dans la joue, clairement causé par une balle d'arme à feu. Pourquoi fallait-il que tous ceux qui soient aussi balèzes ne soient pas... marchands de glace, par exemple? Le boulot de la renarde serait tellement plus facile...
Pendant qu'elle grognait intérieurement, son ami le coyote souleva une hypothèse assez intéressante tout en sortant un pistolet.

- Essra. Je crois qu'il s'agit d'un androïde. Ça me semble clair à présent. Indestructibilité apparente, yeux atteignant la clarté du laser, "tirades" digne de robots d'Eggman... même le liquide de refroidissement a été prévu pour faire l'illusion et a subit un traitement pour avoir le coloris de l'hémoglobine.

-Hm, si oui, j'le trouve bien trop perfectionné à mon goût!

Ça se pouvait, et dans ce cas-là, il était hyper réaliste, dites-moi. Le coyote recula légèrement, laissant la renarde devant, pour son plus grand plaisir. Elle allait appuyer sur la gâchette, lorsqu'un voix l'interrompit dans son geste.

-Ha, tu as survécu Temudjin, j'pensais t'avoir perdu...

Sa main libre sur un de ses poignards, la renarde jura à l'adresse du propriétaire de la voix sans tourner la tête, ne voulant pas quitter le loup des yeux:

-Mais p'tain, c'est qui le couillon qui s'ramène, là?!

Quelle belle façon de dire bonjour, n'est-ce-pas?... Le couillon en question s'avança, permettant à la renarde de l'observer un peu. Il avait l'air d'un humain classique avec un casque de moto sur la tête. Habillé un peu à la mode du Moyen-âge, peut-être, mais avec un gros fusil dans la main. Et c'était qui ce Temudjin, d'abord? Vu la façon dont il parlait au loup, ça devait pas être lui. Il restait le coyote. Ha, elle savait bien qu'il avait pas donné son vrai nom!
La renarde fit un peu la grimace en reposant les yeux sur le loup, qui avait vraiment l'air d'avoir mis le nouveau venu en rogne. En soupirant, déçue de n'avoir même pas pu lui donner un innocent coup de pied, elle rangea son pistolet, lentement. Elle n'avait même pas fini de le faire qu'elle se figea, le loup se relevant déjà derrière le mec à la visière. Par contre, il avait pas l'air très frais. Il ne représentait sans doute plus aucune menace.

- Reviens...*Kof*.. Reviens-là, si t'es un homme.

*Mfuh? Évidemment, y en a que pour les hommes... Rmf.*

Avec un petit "Tsk!" dédaigneux, Elysha rangea son arme et croisa les bras, attendant de voir ce qu'allait faire ses deux possibles proies. Il y avait effectivement de fortes chances que ce soient ses cibles, mais pour l'instant, il valait mieux se tenir tranquille. Pendant qu'elle se demandait si piquer les chaussures super classes du loup était raisonnable, le coyote et son copain s'en allèrent vers le village. Elle se contenta de toucher l'oreille du loup ensanglanté en murmurant "Rudement bien perfectionné, hm?... Pff, j'aurais voulu le défoncer, moi aussi.", et elle courut rejoindre ses "compagnons".
Un machin ressemblant à un grand pilier se planta dans le sol d'un côté du village, faisant sursauter Elysha pour la deuxième fois en moins de cinq minutes. Elle le rejoignit au moment où le "machin" faillit assommer Kwarno. Ou Temudjin. Celui-ci sortit un papier, le lut et la passa au type casqué. Les mots "partir d'ici rapidement" et "munitions" l'inquiétèrent légèrement, mais surtout, la firent sourire jusqu'aux oreilles. Sa mission devenait de plus en plus dangereuse, et ce n'était pas pour lui déplaire. Elle joua un peu avec ses poignards, vérifiant qu'ils glissaient bien dans leur étui, et s'étira un instant. Elle eut une pensée un peu triste pour le loup qui allait peut-être bien se faire charcuter, mais secoua la tête en fronçant les sourcils.

*Pff, ces gamins* m'ont rendue trop gentille. C'est qu'un tueur, il a qu'à crever tout seul!*

... À part le fait qu'elle aussi était une tueuse, tout allait bien. Les mains sur les hanches, elle attendait de voir si le type masqué avait préparé quelque chose. Déjà qu'elle affichait tout son attirail, elle n'allait pas en plus montrer sa façon de sortir d'ici!...

_________________

*: Voir ici ou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]   

Revenir en haut Aller en bas
 

chiến tranh sơn (Peinture de guerre)[Vex, Elysha, Cyborg]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sonic/RPG :: ---Monde--- :: Forêts & Jungles :: Frog Forest-